Une mise à jour bienvenue dans les infrastructures d’éducation supérieure du Québec

décembre 19, 2016 4:15 Publié par

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette (CCIRN) et la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouissent de l’annonce faite la semaine dernière quant à l’octroi d’un fonds supplémentaire de 730 millions pour pallier au déficit d’entretien et à la vétusté des infrastructures d’éducation supérieure du Québec, tant au niveau collégial qu’universitaire. Cette annonce fait suite aux efforts conjoints des gouvernements provincial et fédéral et permettra la mise en branle de nombreux projets visant à fournir des lieux inspirants et technologiquement à jour pour l’éducation des jeunes du Québec et des milieux de travail adéquats pour la recherche.

« Cette annonce rappelle que l’éducation se doit d’être une priorité pour notre société », a exprimé Chantal Pilon, présidente de la CCIRN.  Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ, a quant à lui renchérit que « les sommes annoncées permettront à nos institutions d’enseignement supérieur de maintenir de hauts standards de qualité et d’assurer leur succès. »

La CCIRN espère que l’Université du Québec à Rimouski pourra bénéficier de cette aide pour ses deux projets déjà soumis qui sont évalués à près de 13 millions de dollars au programme d’investissements. L’ensemble des secteurs de recherche de l’université pourrait ainsi profiter de cet investissement.

Actives dans le dossier de la formation professionnelle, la CCIRN et la FCCQ soutiennent que le Québec doit miser sur des formations de pointe afin de favoriser l’innovation et de maximiser la productivité au sein des entreprises. Elles reconnaissent que la formation doit se dispenser au sein d’infrastructures adéquates, qui répondent aux besoins actuels, mais qu’il importe par ailleurs qu’une large part des sommes annoncées aujourd’hui soit véritablement utilisée pour la rénovation et la mise à jour des infrastructures de nos cégeps et universités, qui en ont bien besoin.

Classés dans :

Cet article a été écrit par Véronique Lavoie