Les Chambres de commerce du BSL et de la Gaspésie réclament la réintégration de l’autoroute 20 au PQI

mai 8, 2018 8:05 Publié par

Les Chambres de commerce du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie unissent leur voix pour réclamer la réintégration du prolongement de l’autoroute 20 de Notre-Dame-des-Neiges au Bic (Rimouski) au Plan québécois des infrastructures (PQI) dans les plus brefs délais.

Les Chambres de commerce de Baie-des-Chaleurs, de la Haute-Gaspésie, de la région de Matane, de la MRC de la Matapédia, de Rimouski-Neigette, de la MRC de Rivière-du-Loup et du Témiscouata ont signé une résolution en faveur de cette réintégration qui sera transmise à M. André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports au cours des prochains jours.

On se rappellera qu’à l’automne 2015, le gouvernement libéral a retiré du PQI 2015-2025  le projet de prolongement de l’autoroute 20 vers l’est en faveur de l’autoroute 185. Plusieurs démarches ont alors été entamées pour la réintégration de ce projet dans le PQI, sans toutefois obtenir un engagement ferme de la part du gouvernement provincial.

Le non-parachèvement de ce tronçon a des impacts négatifs importants sur la fluidité du transport des personnes et des marchandises en matière de développement économique et il contribue ainsi au sentiment d’éloignement vécu aussi bien pour la population du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie à l’égard du reste du Québec que pour le reste du Québec à l’égard de nos deux régions.

Une question de sécurité

Entre décembre 2017 et mars 2018, la route 132, seul tronçon routier entre Notre-Dame-des-Neiges et Le Bic, fut fermée à un minimum de cinq reprises, et ce, pour un total de plus de cent heures, isolant complètement le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie. Les Chambres de commerce rappellent donc que cette route provinciale demeure très exposée aux intempéries et représente un niveau de dangerosité important pour ses utilisateurs dont le débit journalier annuel augmentera considérablement d’ici 2027 selon le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.

Comme le développement des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie repose sur plusieurs facteurs clés, dont la mise en place d’un lien routier fluide, les Chambres de commerce de ces deux régions demandent un engagement concret de la part du gouvernement du Québec pour la réintégration de l’autoroute 20 dans le PQI d’abord et avant tout pour la sécurité, l’attractivité et la compétitivité économique.

30

Classés dans :

Cet article a été écrit par Véronique Lavoie