Budget 2017-2018 – Un budget prudent et timide pour la relance économique des régions

mars 29, 2017 8:42 Publié par

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette (CCIRN) constate que l’austérité des deux dernières années n’aura pas été vaine. Elle aura permis au gouvernement de se dégager une marge de manœuvre pour investir de nouveau tout en gardant l’équilibre budgétaire.

En revanche, la CCIRN est insatisfaite du sort réservé au Bas-Saint-Laurent en général puisqu’aucune mesure particulière n’a été annoncée pour relancer l’économie des régions. « Nous aurions aimé avoir un budget plus agressif pour soutenir nos entrepreneurs qui ont été durement touchés au cours des dernières années », mentionne Chantal Pilon, présidente de la CCIRN. Malgré tout, certains efforts ont été faits au profit des institutions de recherche et des maisons d’enseignement de la région.

De plus, quelques mesures pourront profiter aux entreprises de notre région, telles que :

Infrastructures en région

Un montant supplémentaire de 50 millions de $ est prévu pour tout le Québec pour les infrastructures sportives. Cela peut représenter pour Rimouski une belle occasion de lancer le projet du stade couvert.

On constate que le gouvernement prévoit investir un montant substantiel dans les services de transport en commun des grands centres prévus au Programme québécois des infrastructures (PQI). Malgré une augmentation de 2,4 milliards de $ de l’enveloppe globale du PQI, on constate, pour une deuxième année consécutive, que l’autoroute 20 en est exclue. « À ce sujet, nous sommes toujours en attente d’une visite du ministre Laurent Lessard dans les prochaines semaines », souligne madame Pilon.

Innovation et investissement

La CCIRN est heureuse de constater que nos entrepreneurs pourront bénéficier d’allègements fiscaux supplémentaires de 35 % pour des investissements dans le domaine manufacturier. Par contre, nous aurions apprécié un effort plus important dans ce secteur.

Formation et recrutement

La CCIRN est heureuse des budgets accordés en formation notamment pour promouvoir les métiers en demande et favoriser l’intégration des travailleurs immigrants. C’est une bonne nouvelle pour nos entrepreneurs mais aussi pour nos maisons d’enseignement qui sont des acteurs économiques importants dans notre région.

Foresterie : sous le signe de la continuité

Le secteur forestier est un secteur important pour notre région. On constate que le soutien annoncé en 2016 est maintenu avec un investissement de 46 millions de $. Par contre, il est principalement orienté vers de l’aide à l’innovation. Dans le contexte actuel qui risque de perdurer avec les débats sur l’entente du bois d’œuvre, nos entrepreneurs auraient  besoin  d’une plus grande aide financière directe.

Stratégie maritime : reconnaissance d’une vocation spécifique

Dans la lignée de la stratégie maritime, la CCRIN est heureuse de constater un investissement de 15 millions de $ pour la réalisation du projet Odyssée de l’Institut France-Québec de même que la reconnaissance du gouvernement du Québec en ce qui a trait à l’importance du rôle du Centre de recherche sur les biotechnologies marines dans le développement de l’économie bleue.

Plan Nord : en préparation d’une relance

La Société du Plan Nord investira 72 millions de $ dans la prochaine année pour le développement économique du Nord québécois. La CCIRN est d’avis que le gouvernement doit continuer d’investir dans ce projet de société considérant l’absence d’investissements privés et une relance économique qui tarde à venir.

Tourisme : développement de l’offre en région

Le budget annonce des mesures de 70 millions de $ d’ici 3 ans pour bonifier l’offre touristique de la province. Cette somme servira notamment à financer des projets en tourisme hivernal, nordique et maritime. Les stations de ski pourront elles-aussi profiter  de ces subventions. Ces mesures ne semblent pas nouvelles puisqu’elles étaient déjà incluses dans le dernier budget.

En conclusion

La CCIRN constate que les deux dernières années ont fait mal en région. Nos entreprises en ont particulièrement souffert : les taux de rentabilité sont très bas, la profitabilité n’est plus au rendez-vous et la compétitivité est difficile.

Or, la CCIRN regrette que le nouveau budget ne comporte pas de rééquilibrage des forces entre les entreprises en région et celles des grands centres. Le statu quo est maintenu, c’est-à-dire ce déséquilibre concurrentiel par rapport aux grands centres. Pire encore, en ce qui concerne les infrastructures, le gouvernement a axé ses efforts pour aider les grands centres.

Bref, bien que le budget provincial 2016-2017 comporte plusieurs éléments qui peuvent aider nos entrepreneurs, il prévoit peu de mesures spécifiques à notre région qui auraient pu contribuer à une relance économique plus marquée.

À propos de la CCIRN

Groupe de pression et pilier en réseautage, la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette est un organisme sans but lucratif qui regroupe des gens d’affaires de la MRC de Rimouski-Neigette. À l’origine d’initiatives qui favorisent la création de richesses locales, la CCIRN défend les intérêts de ses membres, les forme et les informe, afin de favoriser le développement socio-économique durable de la région.

Classés dans :

Cet article a été écrit par Véronique Lavoie